DJEMBE

Il était là, assis au pied de l’Acropole avec son tambour. Il essayait de réveiller les vieilles pierres, mais les vieilles pierres n’écoutaient pas, ou bien elles étaient sourdes… En tous cas elles ne bougeaient pas.

C’était un de ces vieux conteurs que l’on écoute à l’ombre d’un arbre. Un griot, je crois…

Avant, me dit-il, je jouais de la harpe, une kora que j’ai perdue quand le bateau a coulé, avec tous mes amis.

 

Refrain :

Vieux djembé mon ami,
Où t’en vas-tu comme ça ?
Que fais-tu par ici.
Tellement loin de chez toi ?

Chez moi la terre est rouge
Et toute l’herbe à brûlé
Là-bas plus rien ne bouge.
Et mon arbre est tombé.

J’ai traversé la mer
Pour rester en vie
Mais l’eau, elle est amère,
Quand elle prend vos amis.

J’ai vu le Colysée.
Traversé l’Italie
J’ai un peu travaillé,
Et mendié à Paris.

Je marche et j’espère.
M’arrêter quelques temps
Mais dis-moi comment faire.
On me chasse tout le temps

 

  • Vues1240
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

neque. nec ante. quis, commodo Curabitur vulputate, in venenatis id

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account