D’était en été

Je suis chez moi, sous les ciels d’étés,
mais en retard, à chaque soir passé.
A la sentence, mon cœur se rance.
Mais sauvé! cette nuit, je t’ai trouvé.
Depuis mon retard s’est envolé;
je redeviens à l’heure de celui que j’ai toujours été.

  • Vues1627
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

neque. leo. mattis ipsum Lorem tristique

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?