D’était en été

Je suis chez moi, sous les ciels d’étés,
mais en retard, à chaque soir passé.
A la sentence, mon cœur se rance.
Mais sauvé! cette nuit, je t’ai trouvé.
Depuis mon retard s’est envolé;
je redeviens à l’heure de celui que j’ai toujours été.

  • Vues1537
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut Phasellus justo luctus leo ut tristique id,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?