Des hommes et arbres

Vous êtes les gardiens de nos chemins,

Vous vous dressez au fond des jardins.

Peuple vert, en vastes forêts étales

Serait une nation sans capitale.

Sapins, chênes, feuillus ou conifères

Nous partageons notre mère, la terre.

Pour tous les arbres, le sol, l’air, l’eau

Et pour les hommes, c’est le même cadeau.

 

Que vous soyez jeunes encore, ou très vieux

Vos branches toujours levées vers les cieux

Droits et tendus vers notre astre vermeil

Vous semblez vous adresser au soleil.

Quelle est donc cette muette supplique ?

Une prière, comme les hommes en pratiquent ?

Avez-vous besoin de pluie ? De l’espace,

Face à ceux qui restreignent votre place ?

 

Semblables à des géants immortels

Pourtant proches de nous faibles mortels

Vos troncs sont pareils aux corps des humains.

On sent la vie où l’on pose la main

Sève qui vous anime sous l’écorce

C’est le sang qui circule sous un torse.

Arbres et hommes, vivons en harmonie

Et approchons ainsi vers des temps infinis.

  • Vues1921
  • Aime0
  • Évaluations12345

1 Commentaire
  1. Fleurette 1 an Il y a

    J’aime les contempler, chaque arbre a sa personnalité mais les hêtres et les oliviers sont mes préférés..Merci pour ce riche poème des arbres qui sont un peu oubliés.

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut Aenean mattis Donec mattis elit. mi, Praesent non

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?