« Dernière nuit, avec ma femme «

 

Je lui est fermer les yeux,

Fermer à tout jamais la porte de nous « deux «

Un long silence est rester près de nous,

J’ai eu aussi froid qu’elle, mais je suis rester jusqu’à bout…

Je lui est tenu la main jusqu’à son dernier souffle de vie,

Présent aussi près d’elle, du début jusqu’à que tout soit fini…

Allonger près d’elle, nous nous sommes rien dit, que dire ?

Puisque c’est différemment et autrement, qu’après on va souffrir…

Je me suis coucher près d’elle pour la dernière fois,

Alors oui, les mots, les promesses, c’est bien dérisoire dans ce moment là,

Nous avons tous les deux plein de larmes dans le regard, la seule vérité,

Demain, on pourra plus s’aimer, juste croire que l’on peux essayer…

Je m’en souviens comme si c’était hier, depuis 15 ans,

Comment faire autrement, comment faire différemment ?

On peut pas, je dois faire face, même si certains jours sont plus pénible à vivre,

Parce que moi, sans elle, je dois survivre…

Je n’ai pas fait de deuil, et je n’en ferais pas, cela ne m’aidera en rien,

Le faire ne me la rendrait pas, alors cela ne me fera pas plus de bien…

Ma seule consolation c’est d’avoir était là, pour elle,

Même si ce fut l’instant de ma vie le plus cruelle…

Oui ce fut cruelle d’accompagner ma femme pour son dernier voyage,

Cruelle parce que je savais qu’après, elle ne serais plus jamais dans mon paysage…

C’est malgré tout, aussi, ma plus belle preuve d’amour,

Ma dernière pour elle, à ce jour… Triste jour…

15/9/2018

  • Vues1038
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut luctus ultricies vulputate, justo pulvinar ut accumsan ut mattis

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account