Dernier soupir

DERNIER SOUPIR
Subtiliser les instants qui troublent mes pensées,
En un noyau de fureur, les compresser.
Muscles fulminants qui enflamment ma chair,
Et la rage déborde de mes yeux bien trop clairs.
Mes lèvres restent closes, mâchoire grinçante,
Renfermant une horde de chimères gémissantes…
Comme un fauve en cage affamé de chair fraiche,
Le regard consumé au plus profond de la brèche.
Je voudrais hurler, m’extirper de ce corps meurtri,
Épuiser l’ultime force qui me condamne à la vie.
Tant d’amour à donner sous des cieux éclatants,
Tant de partages avec l’être qui porte mon sang.Et je reste égaré dans ma propre solitude,
Une rose de vent flétrie parfume ma décrépitude.
Infâme réalité qui tranche le sort du condamné,
Méprisante vérité que même mensonge n’oserait troubler.

Comme je voudrais les subtiliser, extirper de mes veines,
Ces instants maudits fait de douleurs et de peines,
Chienne de vie, quand la maladie vous a pris pour cible,
Putain de sort qui s’acharne en un frisson pénible.

Mais toi ma douce, ma moitié, mon émoi,
Seras-tu là quand la mort me prendra?
Seras-tu là pour m’éteindre dans tes bras?
Seras-tu là pour accueillir mon dernier éclat?

Mon dernier soupir en un sourire,
Mon dernier soupir pour un empire.

  • Vues1532
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires
  1. EnvoleMoi.. 4 ans Il y a

    aucun commentaire pour ce très beau poème???

    BONNE NUIT le “Soume”!!!

    EM

  2. Auteur
    Tellon 4 ans Il y a

    Merci du passage. 😉

  3. mysterieuse 4 ans Il y a

    juste mangnifique

  4. capucinette 3 ans Il y a

    Bel écrit, merci.

  5. lovely 3 ans Il y a

    MAGNIFIQUE MERCI

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

dictum porta. accumsan tempus Donec velit, risus.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account