Démon, Temps et Pensée

Un énième
Moment
D’anonymat
En nommant
Mes démons
A demi-mots.
Ma démence
A dominé.
L’art et les mots
Arment mes membres.
J’aime les mots
Et les maudits.
Y a les amis.
Y a les non-dits.
Quand notre coeur
Est inondé.
On pousse des cris,
Mais inaudible,
Le fond d’un crâne
Est insondable.
J’écris des rimes,
Décris des rues.
Miroirs des rires
Que forment les rêves.
On crée des rides
A nos parents.
Tout pour faire croire
Aux apparences.
Pour mettre la forme
Sur la balance
Il faut le fond
Et la cadence,
Une pincée
De cohérence,
Et une pensée
A son enfance.
C’est si facile
De s’efforcer
De suivre le fil
Des bien-pensants.
Plus difficile
Devient le fait
De faire semblant
D’en faire partie.
Je dessinerai
Encore cent fois
Nos cités
De faux-semblant.
Une trame de fond
Encore semblable
A la haine
D’il y a cent ans.
S’était inscrit
J’ai fait mon temps,
Et c’est ainsi
Que je m’éteins.

  • Vues1664
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

elit. Lorem lectus id eget ut Phasellus nec leo. libero

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?