Déluge

Déluge

C’est comme le retour d’une terre sauvage,
Sans l’oiseau, sans le fruit et sans même les fleurs
Qui par monts et par vaux étalent leurs couleurs,
Se fondent à merveille au cœur du paysage ;

Quelques nuages blancs, angelots de passage,
Se hâtent dans l’azur, pour rejoindre les leurs,
Là-bas, vers la vallée, où les fortes chaleurs
Rudoyant l’atmosphère, amorcent un orage ;

Tout semble bien étrange et rien n’est plus pareil,
Quand, brusquement, la nuit efface le soleil :
L’astre s’est presque éteint sous le voile des nues ;

Et bientôt, un déluge engloutit le verger,
L’abri, le chemin, sous des trombes soutenues ;
Tant et si bien qu’on croit qu’il va tout immerger.

  • Vues2539
  • Aime2
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

id eget risus risus. ut sit

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?