Dans l’église de ma ville

Dans l’Eglise de ma ville
S’étale une grande diversité
De civils
d’Hommes libres
Penseur de notre belle société
N’ayant lu qu’un seul livre

On y prie pour que son bras repousse
Pour que son fils ne devienne pas anarchiste
Pour que dans son jardin l’herbe pousse
Et que leur fille ne soit pas masochiste

Quand on ouvre
La porte
On trouve
Des feuilles mortes

Et des femmes complètement soumises
Des hommes battant leur femme
Des femmes qui sucent pour une remise
Et des hommes buvant leur âme

On ne verra jamais
Des gens méchants
Mais de braves gens
Complètement paumés

Cherchant dans la foi, à s’échapper
De la tristesse de ce monde
Qui n’a jamais connu la paix
Ne serait-ce qu’une seconde

  • Vues2658
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

risus lectus leo. ut libero et, fringilla

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?