Courage et amertume

Tu te figures un avenir impossible
Onirique désir que tu admires
N’est là que pour soutenir ta vie pénible
Qui sans relâche t’obstrue la porte de sortie

Redondante tâche qui courbe ton dos petri
Tu t’acharnes sans relâche pour nourrir tes petits
Seul, tu essayes de grimper la même marche,seul
Le soir tu t’ecroules comme ton orgeuil

Tu peux me croire
Toi, surpris par mon depart
Mes vers, et mon désespoir
Sont ta vie, et ta vie est mon miroir

  • Vues1485
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Praesent dolor Aenean justo leo neque. quis

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account