Contre mon heur morose

Le ciel est bien trop vert

Et les nuages roses

Joufflus, prennent des poses

Dignes de Lucifer…

Maudits anges qui osent

Grimacer à travers

Mes paupières mi-closes

De marin solitaire …

Je n’attends sur la mer

Où le soleil se pose

Nul autre rayon vert

Que ton regard, Ma Rose !

Psalmodiant “Bro Gozh”

On s’est quittés hier

Entre deuil et “fest-noz”

Sur le quai d’Antifer

Dernier baiser amer

Où nos âmes éclosent

À mourir pour en faire

Si Triste et belle chose !

Voici Les Triagoz

Bâbord, par le travers

Caressant le “bro gozh”

D’éclats blancs circulaires…

Je ne vois sur la mer

Contre mon heur morose

Nul autre rayon vert

Que ton regard, ma Rose ! 

  • Vues1703
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

venenatis, Curabitur id, consequat. venenatis elit. suscipit

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?