Con

Tu m’estimes limité, supérieur tu te songes
Ton esprit sublimé par tes propres mensonges
Conformer tes idées pour travestir ton âme
Ton essence bafouée, au profit de l’infâme

Quand un instant perdu, audible t’es ton cœur
T’empoigne la nausée, les vertiges t’écœurent
Pour tarir cette lueur avant l’insupportable
Tu étouffes l’éclaircie, sous tes immondes fables

Je te souhaite qu’un jour, te transcende l’amour
que ton cœur y voie mieux que tes yeux n’aperçoivent
que t’abandonnent ainsi tes oreilles de sourd
t’enseigne humilité et le doute de soi
Je pardonne l’ignorance enfantée du chagrin
Et je prie l’expérience d’investir ton sein

Je t’accorde une chose, véritable raison,
Puisqu’au fond comme tous. Je ne suis rien qu’un con.
Malik

  • Vues1783
  • Aime0
  • Évaluations12345

7 Commentaires
  1. gabriel-desanges 4 ans Il y a

    On est tous le con de quelqu’un d’autre.
    Mais votre poème, lui, est loin de l’être.

    Merci de cette agréable lecture.

  2. Auteur
    Kclm 4 ans Il y a

    Merci Gabriel.

    Comme le dit si bien Tryo dans ” Con par raison”

    Amitié

  3. pheukiou 4 ans Il y a

    C’est meilleuir que les deux autres que j’ai lu et commenté, ces deux lignes sont pas mal et parfaitement métrique (ce qui m’importe personnellement mais… les goûts et les couleurs) :

    “Je pardonne l’ignorance enfantée du chagrin
    Et je prie l’expérience d’investir ton sein”

    Ce qui est vraiment dommage, c’est que les mots employés sont ceux qu’ont emploierait parmi les premiers à l’oral, pour exprimer l’idée ou l’objet qu’ils désignent.

    Limité, par exemple, est bien le premier mot qu’on emploierait pour dire limité.
    Tout comme bien d’autres mots ici qui ne se dégagent pas du lexique oral… pourquoi appeler un chien un chien en poésie ? Surtout systématiquement.

    • Auteur
      Kclm 4 ans Il y a

      Comme tu le dis : les goûts et les couleurs….

      Moi je haie cette forme de poésie ou l’auteur se gargarise de sa maitrise lexicale en exposant dans chacun de ces vers des termes d’une autre époques.

      Pour moi un chat est un chat, la forme m’importe peu comme le paraitre d’ailleurs.

  4. Larsenbac 4 ans Il y a

    Puisque le mot n’est pas banni, autant dire qu’on … trouve toujours plus con que soi ! 😉
    Et c’est vrai que “l’humilité” n’est pas le premier mot à l’oral, dommage !

    Le complexe de supériorité, puisqu’en fait il s’agit bien de cela, et qui est le moteur de l’égoïsme, se projette tous les jours à nos yeux… pas très loin, même.. 🙂

    Bonne soirée
    amicalement

    L@rs

    • Auteur
      Kclm 4 ans Il y a

      Merci d’être passé 😉

      Le véritable souci n’est autre que la nature humaine elle même. Espèce qui se dit superieurement intelligente, sans possèder pleinement le véritable sens du terme.

      A mon humble avis, l’intelligence ne naît pas de nos céllules grise mais plutôt de l’essence de nos âmes, de la sensibilité qui aiguise notre humanité. Mais suis-je peut être dans l’erreur et si tel est le cas je préfère rester imbécile heureux. 😉

      Amitié

  5. Youseii 4 ans Il y a

    con , con , c’est vite dit ça !

    as-tu passé des con cours ?

    Eu des con tacts
    des con versations
    et des con stats ?

    et dis toi que chacun juge avec ce qu’il a , ….sous, rire

    Bises pour toi Malik

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?