Comtesse Elisabeth Bathory

O ma grande Comtesse,

Votre regard est plumage

D’une aile fouette les orages

Saignant les chairs en détresse.

 

Je suis votre laquais

Celui apporte à votre tein

Toute la virginité mais,

J’aime embrasser votre sein.

 

Déesse à mes yeux soumis

A votre existence

J’offre ma misérable vie

Ainsi, vous seriez immense.

 

Comme une divinité sans égo

Le monde sera à vos pieds

Les pucelles voudront des maux

Baignant leurs organes dans le sang immaculé.

 

Fouettez, menottez, arrachez-moi

Ma peau, mes veines, mes sanglots

Ma douleur est un petit fardeau

A votre grand destin: c’est mon choix!

  • Vues1592
  • Aime0
  • Évaluations12345

4 Commentaires
  1. Ninon 6 ans Il y a

    Bonjour Lavroucha,

    Et bien, c’est pas de l’amour, mais de la rage une telle vénération;)
    Et pourquoi pas après tout ! Moi, avant, j’avait un faible pour Dracula. Mais c’était avant, quand il s’appelait Christopher Lee.

    Sinon, brrr, et dire que cette comtesse, n’a pas plus été inquiétée que cela dans son temps. Madame vécu peinarde dans son chateau sanglant.

    Merci pour ma lecture

    Belle soirée à Vous;)

  2. Trémière 6 ans Il y a

    joli soir Lavroucha,

    Ninon semble bien renseignée au sujet de cette Comtesse.

    Perso, son nom n’évoque rien pour moi. Serais-je un âne ?

    En tout cas, ce poème donne des frissons et c’était sans doute, le but recherché.

    Bonne soirée à vous, Oriane. Au plaisir !

    Bien amicalement.

    Rose.

    • Auteur
      Lavroucha 6 ans Il y a

      Bonjour Trémière,

      Jamais je ne penserai que vous êtes un âne! Peu de gens la connaissent, donc pas d’inquiétude. Après, il est vrai, que c’est une femme qui m’intéressait pour son caractère sanglant, mais aussi guerrière.

      Il y a beaucoup d’histoires, de films à son sujet. Il est vrai qu’elle a tué plus de 600 vierges, mais on recherche encore les cadavres. Maintenant vivant en Hongrie, il me faut que j’aille voir son château.

      Bien cordialement,

      Lavroucha

  3. Typique 6 ans Il y a

    C’est Masoch à genoux devant la Bathory
    comme j’aime

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

adipiscing pulvinar libero elit. sed venenatis, luctus libero. ultricies neque.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?