commencé où ça a fini !

j’ais l’impression d’avoir usée mes yeux

l’impression qu’il ne verront jamais mieux

j’ais laissé mourir mes mots

mourir mes promesse dans un echo

j’ais laissée s’envoler chaque desir

chaque envie, chaque raison de sourire

j’ais perdu de vue mon coeur

perdu mon ame et sa lueur

d’une pensée j’ais balayé

d’un mot j’ais rejeté

d’un regard j’ais écarté

toute sorte de laissée aller

oubliée tout lacher prise

chaque delectation exquise

chaque sortie de secour…..

…c’est un aller sans retour

je raye a la chaine

je m’enferme dans la peine

je ferme chaque porte entrouverte

je m’isole seule et inerte

plus j’avance et plus sa devient triste

sa m’epuise,sa semble surrealiste

je m’efforce de m’adapter

a cet univers où j’ais plongez

cet univer ou rien n’a de sens

ou tout n’est qu’absence

un univer ou vivre c’est survivre

apres tout souffrir pour souffrir

perdu pour perdu

abbattu pour abbattu

j’aurait changé d’ univers sur mes deux pied

par depit surrement mais de plein gré

j’ais peut etre basculez dans le noir

mais la tete droite bien que derisoir

ici… je ressent toujours ce que dit mon coeur

mais je n’arrive plus a l’entendre parmi ces pleurs

il est present mais il est comme étouffée

alors je vait continuée

plus j’aurait mal et plus j’avancerez

plus je vait pleuré plus je vait me fermez

tempis … je ferait semlant d’existé

et des lors je m’oublieré

je me briserez pour pouvoir repartir

car moins je vais m’entendre rire

plus je vait crié

crié a tout bouleversé

d’une maniere horrible

d’une facon incompréhensible

je vait pas crié fort                                        je vait pas crié comme vous                     je vait crié  en silence
hurlez a l’intérieur
hurlez….
à en faire péter chaque morceaux qui reste ….

  • Vues1759
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Gilles LORPIN 2 ans Il y a

    Je ne sais pas si vous avez user vos yeux à écrire mais, pour ma part, j’ai eu plaisir à vous lire.
    Bien entendue ce crie des mots ne peux qu’exterioriser vos maux.
    la douleur d’une poésie dans sa beauté caché.
    Bravo !

  2. Auteur
    nini 2 ans Il y a

    merci cela fait toujours plaisir ! oui la douleur en poesie ne peut etre que beauté ! encore merci pour ce commentaire, etre lu et apprécié est toujours gratifiant .

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

adipiscing felis ut efficitur. libero nunc vulputate, neque.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account