Comme mourir encore

 

 

C’est comme mourir encore et encore

Comme être vide, n’être plus dans le décor

Et, dans cette fuite en avant,

Cette sensation de regards persistant

Comme si on attendait la chute,

Être observé, c’est un combat sans lutte !

 

L’absence en défection concertée

Les brusques apparitions inopinées

Des papillons éphémères

Qui viennent, espèrent

Et les jours passent,

Il continue, il ne se lasse

 

Comme un puzzle si vaporeux

Agrégat en va et viens mystérieux

Dont nul ne soupçonne les ressentis

Qui émanent de tous ces non-dits

De ces gens qui se veulent exemplaires

Et se cachent de trop s’en satisfaire.

 

Pourtant la terre continue sa révolution

Dans un ensemble coordonné, fusion

Des extrêmes qui forment en cohérence

Un équilibre qui est vital et d’importance,

Alors, et jusqu’à son souffle ultime,

Il continuera sa route à la cime…

 

01.06.2018 © LaPlume Yassine

  • Vues1061
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

quis, odio Donec ipsum quis elit. venenatis, luctus fringilla ut adipiscing

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account