Cigala, cicada

Parce qu’une cicada omi chante l’amour,
De ses cymbales s’égrènent les notes
D’un chant digne des troubadours
Pour qu’une jeune damoiselle saute
Au cou de ce musicien si bien timbré.

La chaleur écrasante et, l’herbe verte
Tendrement remué, tendrement clairsemé
Vient se mêler dans mes cheveux décolorés
Par la folie de racines grimpantes alertes
Le long de mon corps démantibulé.

La terre me possède de toute sa vigueur
Tandis que la mer me promet monts et merveilles
C’est pourquoi lorsqu’aux premières lueurs, je m’éveille
Je suis paré de mille atours qui me rendent force et bonheur
Je suis un nouvel homme chaque matin, émerveillé !!!

 

Bar_tabass

  • Vues1240
  • Aime0
  • Évaluations12345

1 Commentaire
  1. Vert Citron 4 ans Il y a

    merci pour cette joie qui ressort de ce texte ,,,

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Lorem ultricies non sem, elementum Sed diam massa tristique Donec facilisis Nullam

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?