Chute, Voyage et Indigence

les souvenirs tellement ternis, et les sentiments à zéro.
j’ai su tomber de bien assez haut, moi qui espérais passer outre.
dans le futur je suis passé où? j’aurai dû prendre un passé autre.
mais le présent me fait défaut : il a ses bas mais pas ses hauts.

il essaye de me mettre à genoux, mais je suis déjà assis là.
le cœur vacant, rempli d’idée, et qui par moments accélère.
me torturer comme ça, pourquoi? je n’ai pu qu’à saisir un stylo.
écrire le ramdam du silence quand personne ne me dit mot.

on moleste nos sentiments, dans la noirceur d’un long dimanche…
nos proches à quelques centimètres, car c’est si rare qu’on s’endimanche.
je n’ai que quelques centimes, et je vais me coucher sans diner.
un gros vide j’ai senti naitre, mais dans ma tête j’ai cent idées.

je suis parti sans dire adieu, et si le pire laisse place au mieux,
je ne serai que plus heureux car ma seule vie en vaudra deux.
c’est ainsi que s’évapore un présent qu’est pas si mal,
et un esprit qui s’évade pour un bonheur qu’est pas si loin.

  • Vues1599
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

venenatis ut Phasellus Praesent Praesent fringilla Aenean Sed massa libero

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?