CHEVAUCHER

 

 

Une passion qui me brule toutes les veines

En transperçant mes nuits d’un grand cri saisissant,

En closant mes yeux, je ne vois plus que le néant

D’un rêve qui m’entraine sans aucune peine,

 

Enfourchant mon cheval en chevauché lointaine

Je propage la vie du monde aux quatre vents,

Chevauchant sans fatigue mon rêve d’amant

Mon amour reste tendu d’espérance vaine,

 

Parcourant de mon destrier tous les chemins

Je suis dans la demande d’un baiser satin,

Pour arrêter ma poursuite en solitaire,

 

Et qu’importe ou m’entrainera mon noir destin,

Je le suivrai partout sur cette triste terre

Avec ces sentiments qui me viennent de loin.

 

Mélancolie

12/11/2017

  • Vues1168
  • Évaluations12345
4 Commentaires
  1. Gilles LORPIN 4 jours Il y a

    Ta poursuite des mots est poétiquement belle.
    Joli poème
    Amitiés

  2. norma 4 jours Il y a

    Un beau poème qui chevauche
    Un amour qui demande embauche

Laisser une réponse

©2017 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

a6eadc29c076119d9d81ce94dbcb24abVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVV
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?