Chemin

Se déplacer sans retenues,
Reconnaître les inconnues.

Le chemin droit est si noueux,
Courir vers l’être sinueux.

Il est dans ses terrains connus.
Tu n’es pas le bienvenu.

Le vieil endormi sans doute.
Les comme moi le redoute.

Un rien pour être bien venu.
Comme en disco, faut la tenue.

Pas vu celui sur la route.
Pas le temps, trop de déroute.

Regard sur ce ciel vouté.
Un rire pour les envoutés.

Une guerre est là, tu comprends ?
Un jour, lèvera-t-on le camp ?

J’ai vu ces dieux, ces doux leurres.
J’ai entraperçu la douleur.

Fleurs de lys qui dégoutent.
Gouttières et trop de gouttes.

Même le diable a peur.
Il a peur de notre bonheur.

  • Vues1243
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

vulputate, dolor. risus. et, sem, sed

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?