Charmante… Si vous saviez

Si dans l’impasse d’un regard
Vous étiez là, comme la pomme
Offrant son sucre à l’homme,
En rimes embrassées par hasard…

Au jardin des poètes incompris,
D’une heure au temps des mélisses,
J’avais pour vous semé la vie…
Un soupir dans l’uni…vers qui tisse,

Qui brode en boucle d’or, la coiffe
De votre sourire sur mon murmure…
D’un songe d’Ô en baiser sans soif,
Sur la lettre dormant au pied du mur…

L’empreinte de votre voix,
L’esquisse en rouge air messe…
Effaçant la dignité de nos émois,
Pommé ? Non, n’en croyez rien Déesse…

L’Eden fleurit le chemin de ceux qui, en quête d’aimer…

Au pur de ce que vous, aimeriez en savoir le secret. Par foi, il se met en deviner, sur l’aile d’un papillon, dans le sourire de l’enfant né *… Dans la beauté de ce qui se crée,
si vous osiez…

Encore rêver au frisson des plus sacrés…

Di-Âme

  • Vues2455
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

venenatis Sed in commodo leo nunc ut id, elementum

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?