Chaque soir

Chaque soir, tout a changé

Chaque soir,rien n’est comme avant

Et chaque soir, les rêves et les espoirs sont étrangers

Chaque soir, tout est dans le vent

 

Chaque soir, je ne peux comprendre 

Chaque soir, je prends l’eau

Et chaque soir, je peux entendre

Chaque soir, cette porte se ferme à nouveau.

 

Chaque soir, je suis en tête-à-tête avec la nuit

Chaque soir, mon cœur décrit son visage

Et chaque soir, j’implore la vie

Chaque soir, il n’est qu’un mirage.

 

Chaque soir, je me demande “Quand reviendra-t-il ?”

Chaque soir, il ne vient pas

Et chaque soir, mon cœur d’argile

Chaque soir, meurt deux fois.

 

Chaque soir, la porte est ouverte 

Chaque soir, j’ai froid

Et chaque soir, je sais que j’ai trop souffert

Chaque soir, en attendant ses bras.

 

Chaque soir, je sais qu’il est parti

Chaque soir, je le revois 

Et chaque soir, je sais qu’il m’a dit 

Qu’aucun soir, il ne reviendra.

  • Vues811
  • Évaluations12345
4 Commentaires
  1. Plume bleu 2 mois Il y a

    Beau poème,Un seul être vous manque et tout est dépeuplé…

    • Auteur
      Plumeciel 2 mois Il y a

      Merci j’aime beaucoup cette citation de Lamartine et il est vrai qu’elle illustre bien le sens que je donne à mon poème.

  2. Impoésie 2 mois Il y a

    Bonjour Plumeciel

    Oui, chaque soir, le vide se recrée
    À la douleur d’être délaissé…
    Et inlassablement, chaque nuit,
    Résonnent les pas qui s’enfuient.

    Je comprend très bien ta douleur et ta solitude et comme dit
    si bien Plume bleu: Un seul être vous manque et tout est dépeuplé…

    Je te souhaite sincèrement qu’une bonne personne saura
    t’aimer un jour pour toi, pour ce que tu es.

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Nullam sed diam Praesent ut Sed tempus et, leo. pulvinar

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account