Chaos

L’oiseau immaculé, de ses ailes laiteuses,
S’efforce, dans son vol, d’atteindre l’apogée ;
Il cherche à échapper à ces nuées hideuses
Qui s’avancent, rapides, pour le mortifier.

En bas, c’est le chaos !
Le fracas, en écho !

L’air est éclaboussé
Du sang des innocents.
Et l’oiseau est brisé,
Avalé par les vents,

Les effluves fétides puants de l’agonie.
Les doigts infâmes et noirs de la folle anarchie
Ont tué la Colombe, dans les cris et l’horreur
Les blessures et la mort, la souffrance, la douleur.

Dans le ciel éclaté,
Un brin de plumes nacrées
Protège de leur chaleur
Un candide petit coeur ;
Un rameau d’olivier
Frémit à ses côtés.

  • Vues1391
  • Aime0
  • Évaluations12345
0 Commentaires
  1. Di Ame 3 années Il y a

    Un mimi aux Ames en peine et sur votre souffle..

    Bonjour Mireille,

    Bien à vous

    Olivier

    • Auteur
      Mireille Masson 3 années Il y a

      Bonjour DI AME,
      Ai-je oublié de vous répondre ? C’est possible, alors je vous dis merci pour ce commentaire ;
      J’aime beaucoup votre expression : … ” et sur votre souffle”
      Bien à vous,
      Mireille.

  2. Florabateaumots 3 années Il y a

    Il ne suffirait de presque que rien pour nous puissions nous offrir les uns et les autres un café crème pour juste se dire ” amis vivons comme des frères”.
    J’entends déjà les commentaires acerbes. Il suffirait de presque rien pour stopper les blessures profondes de la fraternité.
    Demain, nous continuerons de croire envers et contre tous à notre devise “Liberté, égalité et fraternité”. N’y touchez pas, gardez vos sarcasmes et vos rancunes dans les frontières de vos tourments. Les choses qui vous troublent ne devraient pas la mettre en sacrifice.
    Il a plu dans tous nos sillons, notre mémoire se souvient de notre histoire.
    Nous allumerons encore et encore un grand feu pour réchauffer et éclairer le coeur de notre Grand Pays, La France, Terre d’accueil pour des milliers de coeurs dans le monde.
    Le monde est vaste si son mode de vie vous tracasse, vous dépasse, vous lasse. Reposez vous à l’ombre des pays qui répondent à l’esquisse de votre tabeau.
    Le chant des chaussures de la France se sente tranquille là où se pose leurs pas.
    Prenons tous soin de sa devise.

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

in dapibus ipsum leo. accumsan Praesent leo sem,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account