C’est vous que j’ai aimé.

De ces soirs en lassitude,
Traversant ces courants d’air,
De ces vies en habitude,
Au beau milieu d’une Terre,
C’est vous que j’ai aimé…

Sur des champs désertiques
Si fades et sans odeurs,
Des regards si pathétiques
Aux visages sans couleurs,
C’est vous que j’ai aimé…

Sur des tristes musiques,
A la poussière d’un piano
D’une chanson amnésique
Où se taisent les oiseaux
C’est vous que j’ai aimé…

Dans les ruines d’une ville
Sous d’incessantes balles
A ces corps qu’on fusillent
Perdus au milieu des chacals
C’est vous que j’ai aimé…

Dans l’infinie souffrance
Où s’éparpillent les cris
Au milieu de l’ innocence
Dans ces peuples indivis
C’est vous que j’ai aimé….

Sur les soleils si noirs
Que dégagent ces fumées
Ils brûlent quelque part
Sans personne à leur côté,
Mais c’est vous que j’ai aimé…

Patricia.

  • Vues2972
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

venenatis, mi, ut ut efficitur. Praesent

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?