C’est un arbre

L’avez vous sentis quand écrasé sous vos pieds un jour il mourut

Dans une solitude infinie il cherche lumière et gravit

Si de trépas tu ne passes pas par là pour le tuer

Alors il grandira  un peu, peut-être rassasié

 

Sens tu ses veines qui chaque année sont renaissances

Il est plus puissant que toi, c’est pourquoi il t’affole

Il peut tomber demain mais ses racines germent, s’étiolent

Toi tu n’es rien, une fleur au matin qui commence

 

Alors, de grâce, laisse le faillir, grandir, aux oiseaux offerts

Graves ton nom sur son tronc et celui de ta princesse

Vas donc te baigner au lac, au simple geste

Nu, trouve donc le mot juste et fuit le reste…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Vues1250
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

facilisis leo. diam dapibus Phasellus felis mattis leo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?