C’est pas du Baudelaire

C’est pas du Baudelaire

Mes tirades d’amour
Parlaient de ses yeux troublants
J’évoquais sans détour
Son corps divin et brûlant

‘Je n’veux pas te déplaire’
Disait-elle en souriant,
‘Mais c’est pas du Baudelaire’,
Ajoutait-elle en riant

Alors je travaillais,
Par écrit quelques couplets
Que je lui adressais
Dans des lettres enflammées

Ses réponses par courrier,
A mes poèmes passionnés,
S’contentaient d’souligner
Quelques fautes corrigées.

Quand le soir au diner
Je parlais d’projets communs,
Distraite, elle répondait :
‘Passe-moi le sel si tu veux bien’

J’n’avais d’yeux que pour elle
Jétais myope, je le crains.
Mon amour éternel
N’a pas eu de lendemain.

Georges Ioannitis
Tous droits réservés

  • Vues1993
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

diam dolor elementum venenatis, Praesent quis tempus

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?