C’est beau parce qu’on va tous crever

 

Les mots avaient le même son sourd

Qu’une chair tendre et chaude

Transpercée par une lame impulsive

 

Et qui rappelle dans un battement discontinu

Qu’il faut continuer de se battre

Qu’il faut sentir plus que soi-même

La vie qui nous fleurie

 

Une vie piétinée par l’histoire,

Par ce que nous sommes

— une luciole sur la boule

Ornant le bâton d’un magicien

Rien de plus.

Une poussière

 

Une poussière pleurant l’austérité

Pleurant la fin du monde

Pleurant la miséricorde qui tarde

Du coup qui est venu avant la foudre

 

Et vivre…

Vivre pleinement l’apocalypse

Qui invite à sa peau

Qui invite au bal du réalisme

Rien de plus

La chair et les os,

La chair et les os

Mon amour

 

Avec au milieu

Ma chance qui sourit

Sur l’hôtel de ta peau

 

  • Vues1268
  • Aime0
  • Évaluations12345

6 Commentaires
  1. Larsenbac 4 ans Il y a

    Nous avons en effet une enième annonce d’Apocalypse, selon Efrain Rodriguez, un prophète autoproclamé américain, qui prévoit entre le 22 et le 28 septembre, qu’un astéroïde géant va percuter la Terre… 😉
    Bonjour les dinosaures de Jepoème !

    Ma fin du monde était un éternuement, je vais donc contester la thèse de ce pseudo astronaume… 🙂

    RDV dans le futur..

    Léo

  2. Larsenbac 4 ans Il y a

    Ah, j’allais oublier… puis-je emporter cette fin de toute beauté ?

    “Et vivre…
    Vivre pleinement l’apocalypse
    Qui invite à sa peau
    Qui invite au bal du réalisme
    Rien de plus
    La chair et les os,
    La chair et les os
    Mon amour
    Avec au milieu
    Ma chance qui sourit
    Sur l’hôtel de ta peau”

    Et sourions à la Chance.. 🙂
    Merci

  3. rymailleur 4 ans Il y a

    L’amour en une apocalypse
    Un hôtel pour s’y retrouver…

    Amicalement
    Rym…

  4. Amarante 4 ans Il y a

    Nous, qui nous prélassons dans cette phobie apocalyptique, qui savourons inlassablement ses éructations nauséabondes, qui avons fait notre crédo de la finitude dans les miasmes de la pollution…

    … devrions avoir honte devant la joie d’y avoir échappé, l’ambition d’un avenir meilleur, l’optimisme que tout peut se reconstruire à partir de presque rien…

    exprimés par ceux qui viennent justement de sortir de l’enfer..

    Il reste tant à faire. Et si nous nous y mettions ?

  5. Frederik 4 ans Il y a

    Beau texte, dense infiniment malgré l’économie (voulue) des mots. Un billet jeté à la face du néant, mais sans désespoir, puisque je sens une attente dans ce texte et que la chair de ton amour, peut-être, n’est que le parvis de l’éternité. j’ai beaucoup aimé.

    Cordialement,

    F.

  6. Auteur
    Kashinas Laborgne 4 ans Il y a

    Merci d’être passé et d’avoir laissé des comme bien garnis. C’est un plaisir de vous lire. Je tente d’accéder à vos écris, Jepoème n’est plus aussi simple qu’il était m’enfin, déjà qu’il soit ressuscité! Bref, je suis perspicace ( : et vous lirai donc. Bonne journée

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut Curabitur leo at sem, accumsan

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?