La naine

Elle promenait son fardeau Sous le regard lourd des badauds En aiguisant la curiosité malsaine Que suscitait l’étrangeté d’une naine. Qu’il fasse beau, qu’il fasse vilain, Elle déchargeait son rire plein Sur les indélicatesses des passants La scrutant avec des yeux condescendants ; Elle avait l’air d’un potache Ou...

Continuer la lecture

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

consequat. sit mi, dapibus consectetur dictum sed commodo Phasellus porta. ante.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account