Cap Fréhel

—–

Face à la mer cruelle

La terre se rebelle

Elle place en sentinelle

Le majestueux Cap Fréhel.

—-

Ce rempart de grès pourpré

Pointé comme un mât de beaupré

Donne l’illusion à l’Armor

D’être un bateau quittant le port.

—-

Cette œuvre de titan digne de Cronos

La mer patiente la ronge comme un os.

—-

Le sang rouge et coulant de la terre

Retenu par l’immense barrière

Teinte et magnifie ces pierres

Qui l’empêchent de se mêler à la mer.

—-

Du haut de ces falaises mon regard plonge

Dans cette émeraude nourrissant mes songes.

—–

Montfort, le 06/05/18

  • Vues2356
  • Aime0
  • Évaluations12345
1 Commentaire
  1. Balmain 3 mois Il y a

    Belle description ,,

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

accumsan dictum Praesent nec Aenean ante. fringilla ultricies