Candide

Dans le halo brumeux de mes craintes viriles

Se percutent, vont et viennent, quelques ondes subtiles

Qui ne nous deux, maîtresse, est le plus timide

Quand nous prenons sans cesse des plaisirs siamois

Je redoute des fois de nêtre pas assez homme

Même si ta bouche chante, que tu danses sur moi

Que de lantre sépanche un vin de baie de somme

Des secousses dentrejambes prolongeant le combat

Entre les doux baisers et les crocs du tigre

Létreinte posé et les élans torrides

Qui de nous deux est le plus terrifié

Protégeant en réserve et sa passion gardée

Dans les mystères daquilon donne moi

En voiles blanches de lélan, un émoi

Alors jarrêterais peut-être ma mélopée sordide

Et je ne craindrais plus de te perdre Candide

 

  • Vues2141
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

fringilla non diam felis vulputate, elit. nunc risus ut venenatis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?