Bref

Son ombre dépendait de coïncidences
et d’autres choses plus profondes
dont elle était elle-même le sens,

Mon ombre me suivait
quelle que soit la danse,

Son ombre est devenu le chiffre deux
et le mien la moitié de ce nombre
dans le soleil tranquille
ou la lune sombre,

Bref,
on se suivait,
comme nos ombres…

  • Vues2150
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Kali Hymsädayah 2 ans Il y a

    Sympa…, mais pas du même acabit que le reste de ta production à mon goût, je suis tellement fan de ta poésie que je me permets cette petite remarque, lol, à prendre avec humour et camaraderie…

    So, you’re still the best…

    Amitiés

    Kal

  2. Auteur
    Randolph Lafayette 2 ans Il y a

    Mais tu as raison, ce texte ressemble à une grand mère en pantoufle !
    Mais je ressors bientôt mes scies circulaires !

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

leo Donec quis, nunc id risus. Lorem dictum

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account