bonjour petit oiseau

bonjour petit oiseau au plumage bleutée,
que fais tu ici, dans cette nuit etoilée?
ou est ta maman, par ce froid glacial?
as tu perdu ton chemin, égarée parmis ces fleurs sans pétale?

doucement, il vient se hisser sur mon épaule,
dans le creux de mon oreille, il me murmure,
“je me suis perdu, je ne sais ou je me trouve, mon seul repère est se saule”
d’une main tendue, je le rassure, ” veux tu en attendant ta maman, que je te confie mon secret le plus sur?”

le voilà installée sur mes genoux, il me fixe d’un air sérieux,
“chut, petit oiseau, écoute mon secret: je suis la fille d’une princesse,
le petit oiseau écarquille ses yeux, “pour de vrai ? ” me demande t’il, avec un air soupsonneux,
bien sur lui dis je ma maman est une princesse cher a mon coeur, et mon amour grandit sans cesse,

ma maman c’est les étoiles dans le ciel, belle et scintillante, qu’importe le temps,
le temps, sur elle n’a aucun effet, a croire que le ciel protége sa plus belle création,
quand je la fixe, je ne vois aucune ride, juste un sourire, qui a su éffacer, chacune des déceptions,
dans ses yeux vert, dance des reflets brun dorée, ou je me pert chaque fois, qu’elle me parle lentement,

sa main toujours, possitionnée dans la mienne, sans jamais me lachée, elle ma toujours guidée,
elle a fait de chaques jours de ma vie, des bouquets de rose, posée sur mon chemin ,
ses bras toujours prêt a m’acceuillir, quand j’avais trop de soucis, quand les chagrin était déja du grand matin,
tendrement elle me bercais, en recueillant chacune de mes lames versée, dans le creux se sa main fermée,

tel une lionne, elle ma protégée, contre vent et marée, avec elle pas de place au nuage,
d’un mouvement elle chassait tout cela, pour venir me placer sur ses genoux,
de la je pouvais l’observée, discrétement, sa peau cuivrée, sur ses cheveux qui n’ont aucun cheveux blanc sage,
son parfum, délicat, que je pouvais sentir, chaque jours, dans le creux de son cou,

oui petit oiseau, ma maman est une princesse merveilleuse,
“mais aujourd’hui tu es trop grande pour tout ca” me dis t’il d’un air malicieux,
je lui sourir, et lui dis ” mon plus grand secret est que je rêve chaque de revenir a ces instants ou tout était si merveilleux”
“n’est tu pas heureuse me demande t’il?” les yeux inquiet,

je lui caresse le haut de la tete, comme lorsque tu caressais mes cheveux interminable,
“je suis heureuse que lorsque je la vois, alors tout s’arrette le temps, les soucis, les bobos, la vie”
et tu sais pourquoi?”
“non me dis t’il, dis pourquoi stp”
“Parce que dans ma vie, mon plus beau secret est d’avoir eu une maman, aussi parfaite qu’elle”

le petit oiseau, me souris, et sa maman arriva, d’un geste pur, il me remercia, je lui demandit un service avant de partir
“je ‘écoute me dis t’il”
je voudrai que tu vole tout la haut, et que dans cette maison, tu verra par la fenetre, dans la cuisine, la plus belle personne au monde,
alors je t’en prie embrasse la fort pour moi et dis lui qu’elle est la femme de ma vie ”

j’embrassa le petit oiseau qui prit son envolle dans la nuit, pour lui dire combien elle est tout ma vie, ma maman chérie

  • Vues1375
  • Aime0
  • Évaluations12345
3 Commentaires
  1. M Wolff 5 mois Il y a

    Bonjour,

    Un conte qui aurait pu inspirer Antoine de Saint-Exupéry, il y a un vrai potentiel poétique dans vos lignes aux vers si touchants…

    (ma maman c’est les étoiles dans le ciel, belle et scintillante, qu’importe le temps,
    le temps, sur elle n’a aucun effet, a croire que le ciel protége sa plus belle création,
    quand je la fixe, je ne vois aucune ride, juste un sourire, qui a su éffacer, chacune des déceptions)

    Ce passage que vous avez écrit, souligne une sensibilité à fleur de peau…

    Amicalement
    M-Wolff

  2. Auteur
    mysterieuse 5 mois Il y a

    je vous remerci pour vos mots si touchant, cela me touche bcp, un peu trop sensible je le suis je pense 🙂 avec toute mon amitier mysterieuse

  3. Motspassants 5 mois Il y a

    Ce poème plein d’émotions
    A retenu mon attention
    Il est léger, pur et très tendre
    Tu aimes les coeurs les fendre

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut Phasellus porta. eleifend adipiscing venenatis leo consequat. id, pulvinar