Bois l’eau sous la fontaine….

Venez donc vous désaltérer sur des vers anti-sèche

« Rien ne sert de courir il faut partir à point » …………………. Lafontaine
Me dit un philosophe enrichi de sagesse.
Ne vois-tu pas, là-bas, la foule en sa largesse
Encline à pardonner ton trop fort embonpoint ?

« Ni l’or ni la grandeur ne nous rendent heureux »……………….. Lafontaine
Guère mieux le Palais où la tête se trouble
En cherchant le penny ou bien le petit rouble
Qui permettent sans doute un grand port généreux.

« Un sot trouve toujours un plus sot qui l’admire »……………… Boileau
Et lui gratte la tête où se trouvent les poux.
La peau lisse est rugueuse et ces tordus ripoux
S’emploient au grand miroir où leur face se mire.

« Souvent l’appel du mal nous conduit dans un pire »………………Boileau
Où l’enfer est pavé de catins en jupon.
Je me dis, tout pensif, que c’est beau le crépon
Pour vêtir un corps beau qui danse et qui respire.

Cela valait le coup de passer en ce beau bar

  • Vues1797
  • Aime0
  • Évaluations12345

10 Commentaires
  1. Larsenbac 4 ans Il y a

    C’est bien de l’eau de Vie qui coule sous ces préceptes, adaptés en versification très légère, donnant à la morale un air fripon, mais sans ôter leur sage Vérité !

    Bravo Tonin,
    tu es revenu en forme… 😉

    L@rs

  2. Music Arts 4 ans Il y a

    Je me demande à quelle fontaine vous puisez ainsi votre inspiration.

    Voici 2 vers qui m’ont bien amusée:

    “Je me dis, tout pensif, que c’est beau le crépon
    Pour vêtir un corps beau qui danse et qui respire.

    Belle soirée.

    • Auteur
      Tonin Dulot 4 ans Il y a

      Je dois avouer que parfois je cède à l’appel de la mode…celle-ci consistant à pousser plus loin les lois de la composition…

      Visez donc aussi le fatras que j’ai posé ici , en dernier…

      Bonne journée…je vais voir les pêcheurs…m’étant laissé arroser par les embruns….

      Tonin

  3. CLARINETTE 4 ans Il y a

    Bonsoir Tonin,

    Bravo pour l’originalité. Cette eau claire coule de source pure en double sens, allègrement.

    J’aime bien ce quatrain :

    « Un sot trouve toujours un plus sot qui l’admire »
    Et lui gratte la tête où se trouvent les poux.
    La peau lisse est rugueuse et ces tordus ripoux
    S’emploient au grand miroir où leur face se mire.

    L’innocence du puceau le rend admiratif, normal…
    Même de la police…

    Toujours quelques casse-têtes en passant !
    Sacré Tonin ! Merci

    Bonne nuit

  4. CinquiemeVallee 4 ans Il y a

    Souvent l’appel du mal me conduit à te lire…
    Je me dis tout pensif que le poète est bon
    Tant dans ses jeux de mots qu’en leur mise en chanson !

  5. Entrelac 4 ans Il y a

    Et je bois l’eau de la fontaine … je crois que les verres dédiés à Boileau ont ma préférence , car il est vrai que l’on trouve toujours plus sot que soi ! ^^

    Et j’m bien le crépon ….surtout pour faire des guirlandes !

    bravo pour l’originalité et la finesse du texte
    Amicalement

    EL

  6. Boho 4 ans Il y a

    je bois l’eau a la source de la fontaine 🙂

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

sit ut commodo mattis quis, Aliquam eleifend

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account