Ballerine

Ballerine

Sur les feuilles dorées d’octobre, silencieuses
Assoupies entre les buissons nus et songeurs
Ses bottines de cuir vont, de mille couleurs
Sautillantes autour des fontaines joyeuses.

Et tournant et volant dans les rayons derniers
Sa robe rose joue avec l’air doux du soir
Cependant qu’impatient sur les toits vient s’asseoir
Un soleil épuisé d’avoir autant brillé.

Sur un banc, son cartable observe, amusé
Ses longs cheveux de blé tourbillonner d’ivresse
Lui reposant dans l’ombre qui souffle en caresse
Après que les oiseaux sur l’eau se soient posés.

” Vois comme elle est jolie !”, murmure tristement
La vieille dame assise auprès de son amour
Serrée sous son chandail usé de coton lourd
Puis, la montrant des yeux en un lent hochement.

Tout deux dans un effort se lèvent et délaissent
Cette allée assombrie par le jour qui s’éteint
Reste la ballerine dansant dans le lointain
Qui oublie de rentrer avant la nuit épaisse.

” Pauvre enfant .., répond l’homme sous la brune féline,
Demain tu la verras au sortir de l’école,
N’y pense plus ou bien tu vas te rendre folle ! ”
” Oui. Déjà je l’attends, cette belle orpheline “.

  • Vues1624
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

at suscipit Sed amet, elit. Curabitur facilisis elementum id consequat.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?