Balade forestière

La brume a posé son écharpe aérienne

Sur les arbres de ma forêt finistérienne.

Je prends à nouveau ce chemin si familier

Qui ne cessera jamais de m’émerveiller.

Au-delà des barrières souples des fougères,

Je foule ce tapis mousseux vert et clair

Pour admirer les rasantes bruyères

Aux fleurs pâles en quête de lumière.

Mes chiens fouillent les taillis

Et suivent les pistes encore chaudes

Laissées au cœur de chaque nuit

Par les bêtes affamées en maraude.

Les ronces envahissent lentement des sentiers

Si loin des lieux où les hommes par milliers

S’entassent et font semblant d’oublier

Leurs logements ressemblant aux clapiers.

Dans cette promenade matinale

En dehors de ce monde normal,

Lui, qui est si fier de son escalade

Et incapable de voir sa dégringolade

Je ne me sens surtout pas banal.

Je rejoins les lisières

Et regagne ma maison forestière.

Dans ce curieux retour en arrière,

Je songe aux voûtes de lierre

Qui constituent ma bannière.

Montfort, le 27/08/18

  • Vues2707
  • Aime0
  • Évaluations12345

1 Commentaire
  1. Georges IOANNITIS 3 mois Il y a

    Attention aux rimes précipitées et aux images ternes. porte toi bien Patrice, amitiés, Georges

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut Praesent ultricies Donec pulvinar elit. ante. tristique odio mattis ut venenatis,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account