bah c’est gai tiens

 

Chaque matin

Mon dernier rêve

Et ma première pensée

Lui appartiennent

Je me lève

Le gout de son absence

Sur les lèvres

Et dans la tête

Le bruit de son indifférence

J’allume ma première cigarette

Les yeux perdus

Dans un monde

Que je n’ai pas connu

Un monde où je ne suis pas seul

Chaque matin

Soulé des vapeurs de la veille

Herbe et vin

Vide et vain

Je descends au café

Me perdre dans le monde

Qui ne la connait pas

Alors peut-être

L’oublierai-je.

  • Vues1504
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

vel, ante. massa Curabitur quis dolor

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?