Avertissement

Aucun être ici-bas ne connaît le chemin
Dans l’espace infini de telle nébuleuse,
D’Alpha du Centaure, d’Orion ou Beltégeuse.
Prisonniers de l’orbite et du calcul divin,

Les hommes affolés traversent le destin,
En courant sur la terre, ô combien tapageuse !
Les textes scintillants sous la voûte poudreuse,
Leur dictent l’avenir sur le noir parchemin.

Ce qu’ils cherchent, perdus, sur de vieilles planètes,
Est écrit dans le ciel, virgulé de comètes.
Leurs yeux sont éblouis par de vaines richesses.

Qu’ils reposent un instant les bras de l’ouvrage,
Distinguent posément les avoirs des promesses
Mesurent, conscients, leur manque de courage.

  • Vues2261
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Donec justo mattis sem, venenatis, sed quis, in Praesent suscipit

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?