Aux vents contraires,

Ilote de mes pensées,

Indécis à souhait,

Le mal plus que le bon semble s’inviter

Les torrents du doute ainsi déversés

 

Qu’il est dur de n’avoir plus pieds

Las d’une réponse ne sachant trouver

Dans les abysses indéniablement attiré

La lueur d’un phare dans la nuit noire espérée

 

Qu’est ce qui de toi ou de moi différencie

Le bonheur si proche mais toujours en sursis

Vague à l’âme d’un être semblant maudit

Où l’espoir, dans ces vents contraires, s’anémie

 

Le sursaut moral abdique et adoube ce fléau

L’âme en peine au bonheur total pose son véto

Ironie d’une vie semblant faite de plus de bas que de haut

À contre-courant savoir nager ainsi il faut…

  • Vues1285
  • Aime0
  • Évaluations12345

1 Commentaire
  1. Jeanlegentil 1 an Il y a

    Salut Sylvain

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut sem, dictum ultricies risus velit, luctus vulputate, Aliquam ut mi,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account