Automne

L’été son dernier souffle vient d’insuffler

Sur la pointe des pieds tu commences à t’installer

Verdure saisonnière tu vas modifier

Arbres et flore perdant ainsi de leur majesté

L’or blanc te succéder est en sommet prédestiné

De chanson Verlaine t’a mornement gratifié

A cette tristesse que certains veulent te donner

Judicieux serait de leur rappeler

Que nature de différentes teintes tu vas habiller

Amenant ainsi comme à l’accoutumé son lot de splendeur saisonnier

  • Vues1242
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

porta. risus. Curabitur vulputate, mattis Sed felis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?