Au lendemain

Ton ciel d’azur caresse mes lèvres
Je sors mon nez pour respirer ce parfum
Dans le lit où dévêtu de tant de souffrances
Nous l’avons souillé d’étreintes et d’oublis

Pars sur les chemins de jouvence renaître
Vole comme l’albatroce d’or et d’argent
Sillonne les mers loin des passions éphémères

Mes pensées cachées dans un tiroir de ton âme
Se figurent au sud de ton ventre humide et rond
Sublime sanctuaire où mes regrets s’élèvent en prières
J’écorne cette page qui ne sera pas feinte

Je te veux sireine au goût de miel
Prairie fertile où nos troupeaux pourront paître
Je te veux sans joie simplement avec cet amour
Simplement pour toujours

Biscarosse
Le 12/07/16

  • Vues1761
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. lovely 4 ans Il y a

    Très beau merci pour ce partage

    Amicalement.

    L.

    V+*****

  2. Mireille Masson 4 ans Il y a

    Un amour … vécu, celui-là !
    Amicalement
    Mireille

  3. ATROS 4 ans Il y a

    Bonjour Antoinou, très joli ce texte. ( d’ailleurs je vote)
    albatroce et sireine ont attiré mon œil. Comme ce genre d’erreur
    j’en suis spécialiste chez moi et que j’aimerais que l’on m’en face la remarque
    je me permets de te le signaler au cas où tu ne l’aurais pas déjà fait toi même.
    Amicalement

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

consectetur Nullam diam lectus felis felis non Praesent eleifend dictum

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?