Au fil de l’eau

Dans la barque de nos amours
Où filent les ombres des jours,
Sur tes paupières d’aubépine
J’ai posé cette cornaline,
C’est le cœur pur d’un ibis rouge
Que forgea jadis le soleil,
Fut recueilli avec la vouge
D’un poète dans son sommeil.

Au fil de l’eau coule le temps
Et le visage des amants.

Dans la barque de nos amours
Où paressaient tous ces beaux jours,
Je t’ai tissé, t’en souvient-il,
Des rayons de lune fragiles
Avec de beaux lambeaux de brumes,
Que tu portais comme un foulard
Dans tes cheveux de traquenard,
Que les vents du désir parfument.

Au fil de l’eau s’en va le temps
Et le visage des amants.

Dans la barque de nos amours
Où les nuits cherchaient d’autres jours,
J’ai jeté l’ancre de nos rêves
Qui brillait au fond comme un glaive,
Je t’ai bercée de souvenirs
Avec ce luth orné d’étoiles,
Tes yeux s’ouvraient comme une voile
Voguant vers le dernier soupir.

Au fil de l’eau s’oublie le temps
Et le visage des amants.

  • Vues2455
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

vulputate, felis libero Sed porta. quis, Nullam dolor facilisis et, dolor. libero

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?