Atardé.

On l’a regardé de côté.

Il a l’allure d’un révolté.

On l’a observé de là-haut.

On l’a pris pour un rigolo.

 On l’a reluqué de plus bas.

Alors on l’a trouvé sympa.

 Plus près on l’a examiné.

Et la loupe n’a rien révélé.

 Il subit les regards en face.

Il a vu l’amour, la menace.

 On l’a aussi considéré.

Cela ne l’a pas dérangé

Saurons-nous un jour, regarder ?

Pour voir il faut savoir aimer.

  • Vues2461
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

non Donec Donec vel, libero fringilla ante. amet,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?