Après l’autre …

Elle me disait viens, moi j’accourrais docile,

Et l’autre devant moi s’en allait fièrement

Fallait-il que je sois ignorant, imbécile

Pour accepter ainsi ce cortège d’amants.

 

Elle supportait mal son beau corps en jachère,

En confiait l’entretien aux manants du quartier,

Mais moi j’imaginais dans cette tendre guerre

Que cette femme-là, c’était moi qu’elle aimait.

 

Je lui cueillais des fleurs, je lui disais des choses,

Inventais des refrains sur des airs d’interdit

Et quand en arrivant je trouvais porte close

J’attendais patiemment que l’intrus soit parti.

 

Elle se recoiffait, s’habillait en vitesse

Tirait un peu les draps qui les avaient unis,

J’étais si désireux de ses tendres caresses

Que je me souciais peu de l’état de son lit.

 

Son commerce n’était pas des plus légitimes

Et ne s’entourait pas de trop de précautions,

Je ne sais trop s’il fit d’innocentes victimes,

Coupables seulement d’un peu trop de passion.

 

D’aucuns crieront sans doute à la folle imprudence,

Aujourd’hui que l’amour mène à de tristes sorts,

J’avais vingt ans alors et régnait le silence

Il était des tabous muets comme la mort.

  • Vues1962
  • Aime0
  • Évaluations12345

10 Commentaires
  1. MarieCaroline 5 ans Il y a

    Toujours aussi exceptionnel! Merci

    • Auteur
      LAURAGAEL 5 ans Il y a

      Heureux de retrouver mon monde.
      Exceptionnel, que non. Disons que je continue à rimailler du mieux que je peux.
      Amitiés
      LG

  2. Amarante 5 ans Il y a

    Jamais ne fut conté avec tant de charme déconcertant
    Le métier de ces dames qui offraient gracieusement
    De leur temps pour “déniaiser” leurs futurs clients….

    Merci LG
    Heureuse de pouvoir te lire à nouveau
    ça faisait une paille !

  3. loupy 5 ans Il y a

    ma demoiselle de déshonneur
    mon premier amour d’un quart d’heure
    disait Joe Dassin

    bisous Hug j’adore

  4. Baguette 5 ans Il y a

    Lauragael c’était il y a longtemps quand tout était tabou des choses de
    l’Amour. Les émois n’expliquaient pas tout, on était melheueux.
    Les choses ont bien changé, est-ce mieux ? Les deux sont complémentaires, aujourd’hui c’est out de suite, avaqnt c’était attendre.

    J’ai bien aimé ton poème, montrant très bien l’amour sentimental
    qui entraine vers plus, mais fait souvent souffrir. APRÈS L’AUTRE

    bIEN AMICALEMENT;

  5. LILYROSE 5 ans Il y a

    L’amour nous rend aveugle…consentant!

    J’ai beaucoup aimé ton poème d’un autre temps.

    Amitiés

    Lily

  6. EnvoleMoi 5 ans Il y a

    dommage que tu n’écris plus!!!

    Amitiés

    EM

    • Argentalet 4 ans Il y a

      Je vois une à une les anciennes figures (dont moi) du défunt jepo-déglingue ressurgir. J’espère que l’on ne verra jamais sa déplorable dérive s’installer à nouveau.
      Je vois qu’Isan se fait très discret lui aussi.

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

id justo diam elementum Curabitur Nullam ipsum dolor ut commodo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?