Aout 2016

Les machines finissent de faucher ces champs dorés. (Récoltes mécanisées)

Les décibels remplacent le dos des courbées. (Récoltes anciennes)

Elles récoltent le blé sans oublier la paille. (Moissonner)

Le laboureur assis s’empare de ses semailles. (Prendre son dû)

Il apprête sa terre pour l’hôte épi venant. (Ultimes moissons)

Les paysans sourient aux rayons bienveillants. (Les rayons d’aout)

Les meules posent sous les spots d’un soleil rougissant. (Photographiées)

Les rangées de statuts s’offrent aux ruminants. (Iles de pâques)

Les maïs en grandissant enlèvent le doute. (Travailleurs apaisés)

La plume d’un vol fâché tombe sur les terres d’aout. (Oiseaux amoureux)

Les enjambées de jupes font respirer les fêtes. (Chansons d’été)

Les villageois sourient en détournant la tête. (Une ritournelle)

Le vert devenu or sera décapité. (Prochaine récolte)

L’aboutie nourriture va être dévoré. (Popcorn)

Les champs retrouvés bruns n’attendant que l’automne. (Fini les récoltes)

Les feuilles folles encore accrochées s’étonnent. (Ils sentent poindre)

Des meules couchées sur les champs comme des rebelles. (Fourrage)

Les tracteurs d’aout vont donner à manger aux belles. (Deuxième moissons)

La canicule se pose sur l’été finissant. (Jamais connu)

Elle arrose de sueurs les braves passants. (Jamais connu)

L’idée de roder dans la nuit comme un voleur. (Avoir moins chaud)

Louer un souffle de la terre, notre valeur. (Avoir moins chaud)

  • Vues1204
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Donec tristique felis ut porta. dapibus Donec vel, Lorem pulvinar

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?