ANDRÉ MON AMI

Il y a six ans mon ami André me quittait
un Samedi 10 juin 2006
écrit en deux parties 1/2

Aujourd’hui Dimanche 10 juin 2012 je me souviens

Samedi 10 juin 2006
j’arrive à l’hôpital de rééducation… 14 heures
j’entre dans la chambre de mon ami et confident
André dit DéDé… comme il aimait le dire
c’est la fin… il est en train de mourir
j’ai le cœur chagrin
Il meurt d’un cancer généralisé… il a 82 ans
C’était mon ami… comme un oncle pour moi
j’ai perdu quelqu’un de cher ce jour-là un 10 juin
Oui je m’en souviens
très bien de cet affreux après-midi-là
Je lui ai tenu la main pendant deux heures
deux heures à le voir essayer de me parler
qu’avait-il à me dire ?
Les infirmières m’ont dit qu’elles venaient de lui faire une piqûre
pour qu’il ne souffre pas
et qu’il ne se rende pas compte de ce qu’il lui arrivait
Je n’en suis pas si sûre
son cœur battait trop vite
et il était trop essoufflé pour parler
Dommage, j’aurais aimé lui dire qu’il allait me manquer
et que s’il retrouvait tous ceux que j’ai aimés
et qui sont partis de l’autre côté
qu’il les embrasse très fort pour moi : mes parents
notre regretté ami Jean-Louis mort en janvier 2002
Nicolas et Émilie et tous les animaux que j’ai chéris
Mais… pauvre André… ma main dans la tienne
pour que tu ne sentes pas trop seul
dans les derniers instants de ta vie
je te l’avais promis
Je n’allais pas te laisser partir comme ça
tout seul comme un “SDF”
J’étais presque devenue ta seule famille
On s’est connus lui et moi en avril 2004
à Pâques dans une grande surface
il cherchait de la compagnie pour sa femme
dans une chaise roulante depuis des années
et qui avait la maladie d’Alzheimer
Ça repousse la famille et les amis, la vieillesse et la maladie
il était âgé et fatigué… j’ai accepté de lui faire de la lecture
et de m’occuper d’elle
pendant qu’il partait faire ses courses.
Dame de compagnie… voilà ce que j’étais devenue
Nous nous sommes bien entendus très vite
Je passais de plus en plus de temps chez eux
je n’avais plus de parents
et eux n’ont jamais eu d’enfant
Alors la réunion de deux êtres pleins de tendresse a donné :
une belle amitié… une belle complicité
Il voulait tout savoir de moi
et il me racontait tout de lui
les galères avec sa femme malade depuis longtemps
je lui ai redonné le goût de vivre
enfin c’est lui qui me l’a dit
Ça a duré deux ans plusieurs fois par semaine
On s’entendait de mieux en mieux
mais il devenait jaloux… jaloux comme un mari
jaloux de Guy, jaloux de Carmen…
jaloux de toutes les personnes avec qui j’aimais être !!!
et ça devenait pénible
Il fallait que je lui téléphone plusieurs fois par jour
il voulait tout savoir… ce que je faisais
avec qui j’étais
Il était tombé amoureux… à 80 ans incroyable !!!
à suivre… ce soir ou demain hihihi

©annie… ninette195Ձ
Il y a dix ans mon ami André me quittait
Un samedi 10 juin 2006
Parties 2/2

ANDRÉ mon Ami
Pendant mon hospitalisation l’été 2005
il venait me voir les soirs tard
après avoir couché Gaby sa femme
tous les soirs il m’apportait des fruits des gâteaux
du chocolat plein de bonnes choses
que je donnais le lendemain à mes petits-enfants
qui venaient me voir
Et il était là sous les draps blancs de l’hôpital
tout seul sans famille
Pendant deux heures je lui ai fredonné les chansons
qu’on chantait lui et moi
je lui ai caressé le front je lui ai caressé la main
et j’ai pleuré
j’ai pleuré repensant à mon père
j’aurais bien aimé avoir un père comme lui
il était si gentil
André tu restes dans mes pensées
je ne t’oublie pas
et cette petite chanson est pour toi

Nous on s’aime par Georges CHELON

Il aimait bien quand je chantais
car il retrouvait un passé bien loin
je connaissais beaucoup de très vieilles chansons…
faut dire que je chantais beaucoup
avec ma grand-mère maternelle
et André était content et moi aussi il me gâtait
il m’aimait.
Et voilà finit tout ça ce samedi là il est parti
il est mort à dix heures du soir
lui qui détestait le samedi car je ne venais pas
le samedi j’étais avec mon zorro de mari
c’était normal !!!
le dimanche il se disait
“c’est demain qu’elle vient” alors il était content
Il est rentré à l’hôpital en avril 2006
et tout est allé très vite
J’allais le voir tous les jours pendant deux mois
et je savais comment ça allait finir
Vous me direz il avait 82 ans il a bien vécu
c’est vrai…
mais un ami n’a pas d’âge
l’amitié n’a pas de prix et n’a pas d’âge
c’est la force du sentiment qui compte
et pour moi il comptait beaucoup
repose en paix André tu l’as mérité et de là où tu es
peut-être que tu vois ce qu’il y a dans mon cœur
et tu sais que je pense à toi
et que je trouve le réconfort dans ce blog
où je peux dire ce que je ressens !!!!

©Annie…ninette1952
Nous on s’aime par Georges CHELON (1968 )
Toi tu m’aimes
moi je t’aime
pas de scènes
pas de peines
nous on aime
nous on s’aime
Quel est ton nom?… AM0UR
Que fais-tu?… J’AiME
Qui ?…. Toi
Toi tu m’aimes
moi je t’aime
comme on s’ai-aime !!!!

  • Vues1539
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

tristique quis id, leo dolor. Donec Praesent

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account