Amour éternel

J’écris ce texte pour la femme plus belle que mes nuits,

Celle plus apaisante que la pluie.

J’ai besoin de toi, sache-le.

Ton coeur pleure, sèche-le.

T’es canon et excuse moi de parfois être ton boulet

Mais toute ma vie je m’accrocherai.

Jusqu’à ce qu’on cane, on verra nos sentiments débouler.

Certains chemins mènent au bonheur et des sentiers mentent.

Dans les deux cas, sans tes manques, il te faudra les crocheter.

Et ne serait-ce que pour en voir les fentes,

Je voudrai tellement t’en ouvrir les potes tel mes yeux cherchant ta présence.

Te voir t’éloigner me foudroie d’une âpre aisance.

Comprends que peu importe comment tu te comportes,

Ce n’est pas pour un pote que je te reporte.

Nos corps sont des coffres renfermant nos ressemblances.

Nos coeurs on les étoffe en formant notre descendance.

Il n’y a que de toi que j’ai envie.

Je t’aimerai malgré la distance.

Que ferai-je sans toi à ton avis?

Les autres filles, je m’en dispense.

J’aimerais t’entendre me dire “Il n’y a que toi à mes yeux,

Je m’en fiche de tous ces messieurs.”

Mais je sais que tu hésites à y mettre du tien

Par peur de ne plus te retrouver.

Sur moi et ma pensée, tu déteins.

Rassure moi avec tes envies encore inavouées.

On se pardonne nos fautes,

Nous sommes faits l’un pour l’autre.

Arrête de faire preuve d’autant de sagesse,

Il faut que tu me croies.

Je ne serai jamais la goutte de tristesse

Qui fera déborder ta foi.

Entre nous, je ne veux pas de virgule.

Nos disputes, plaçons les entre parenthèses.

Ensemble, nous franchirons des falaises, ne leur en déplaise.

L’amour est aveugle, laissons les prendre sur recul.

Depuis le début, dans mon âme tu pénètres.

Je t’aime au point de ne jamais en mettre.

  • Vues2456
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

id Aenean dolor eget in sit eleifend diam felis odio

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?