Amour

Sentiment dérisoir

Pleurs en boudoir

Veines acérées

Quand saigne la vérité.

 

Cruelle émotion sans retenue

Ombre de soi-même

Lueur d’une musique nue

Au chagrin qui s’aime.

 

Retour impossible d’un bisou

Louange aux souffrances

Telle une colombe qui danse

Dans les flammes de ces joues.

 

Comme des dés pipés

Le cœur a perdu sa dame

Les orages pleurent de leur âme

Une horrible et terrible pensée.

 

Illusion au parfum de la nectarine

Croire à des futiliés

Comme sur iceberg gelé

Les lèvres sur tes douces babines.

 

  • Vues1191
  • Aime0
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

accumsan leo. diam vulputate, tristique Aliquam libero. nunc dapibus dolor. Donec

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account