Amour

Ainsi que les rouleaux calmes d’un océan
Sur tes joues, mon amour, les bouclettes déferlent,
Et ton œil est rêvé par ces pécheurs de perles
Qui s’endorment la nuit sur le sable brûlant…

Ton œil est un oiseau qui invente mon ciel,
Un ange des frimas que l’automne saupoudre,
En son bec il retient, d’une blancheur de sel,
Et malgré sa douceur, le délire des foudres…

Ô ma sœur, mon amour, tes joues ornée de roses,
Sont venues au printemps s’offrir à mes baisers,
Et depuis, chaque avril, au crépuscule pose
Sur mon front las de tout un désir apaisé…
E.

  • Vues855
  • Évaluations12345
9 Commentaires
  1. Jeanlegentil 3 semaines Il y a

    Un joli poème bravo

  2. Daniel 3 semaines Il y a

    très beau poème, touchant !

  3. REVEPOURPRE 3 semaines Il y a

    bravo pour ces alex très réussis!!

    bonne nuit

    RP

  4. Pontbriand 2 semaines Il y a

    Deuxième poème que je lis de vous, et deuxième plaisir.
    Le premier restera mon grand coup de coeur, mais celui-ci est dans la même lignée.

    Amicalement.

  5. REVEPOURPRE 2 semaines Il y a

    Ton œil est un oiseau qui invente mon ciel,
    Un ange des frimas que l’automne saupoudre,
    En son bec il retient, d’une blancheur de sel,
    Et malgré sa douceur, le délire des foudres…

    c’est très recherché

    bravo

    bonne semaine

    RP

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

sit in vel, quis, consequat. elit. Donec Curabitur id, consectetur
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account