Ambre solaire et vide grenier

Ambre solaire, mouche, pattes englués

Derrière le rideau la peur

Dernier quart d’heure, c’est le goûter

Pas manger comme ça, papa fâché

 

Assiette éclair, nouvelle destiné, faïence fendue fissuré…

Le melon en petit dés, course poursuite, escalier

 

Peu de truc à vendre, bijoux de famille enterrés

 

Les mots, faut pas les parler… Octobre, Novembre, plombier

Dans le Poitou natal

Maison de pierre, fenêtre de verre, pelouse de terre, roses parfumées

Rivière, terrain miné, ruminé

Le bois supporte la chaire l’inverse est à confirmer

 

Depuis l’aurore, les clients se versent dans l’entonnoir

Les yeux acquissent, je gonfle mon malabar

Quand y en à marre !

 

Esquimau, banquise, voix, lac, thé

 

Graver Pierre sur la pierre

Regarder parterre, insecte, patte, psychopathe, arrachée

 

En haut du sapin, trouver la foi

Lâcher prise, poil de lapin et vidange

 

Papa, papa, le pas, monstre de la rue

Depuis la chambre interdite

Odeur de fauve

Sueur nocturne, alcool coule, roule, move, lèche le poil aviné

 

Plus un bruit, appuie, la paume retient la surface du globe

La cheminée roucoule, bave, la bave, jaune orange, de l’écorce de l’arbre

Les deux yeux grands ouverts sur le Dieu image

La fille court, nue, dans la forêt, elle s’abîme, cicatrice, pleure, épine… Et cette main monstrueuse !

 

Dans les flaques, casser la surface, j’y mets les deux pieds

Dans le ciel, tourne en rond ses deux ailes

Le vent, quand il venait…

 

Et les hirondelles !

  • Vues2217
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

dapibus in nunc venenatis, lectus sem, elit. elit. efficitur. Lorem vel,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?