Adieu Sorbon

Adieu Sorbon !

Sur la pointe des pieds, tchao.

Secrète, discrète, sans te douter,
Un matin aux aurores,
Par un adieu, je te quittais.
Les feuilles se teignaient d’or

Nichée près de ta Mie,
Tu rêvais aux feux interdis
De l’amour défendu
Agité et perdu.

Tout sommeillait autour de moi,
Par plaisir, je humais
Peut être pour la dernière fois
L’air que tu respirais.

J’en faisais provision.
Sur les lieux de l’amour chagrin,
Je revenais comme l’assassin,
Accablante obsession.

Secrète, discrète, sans te douter,
Un matin aux aurores
Par un adieu, je te quittais.
Les feuilles se teignaient d’or

Gabrielle. E.

  • Vues1247
  • Aime0
  • Évaluations12345

10 Commentaires
  1. LaplumedeBruno 4 ans Il y a

    Un beau poème, une belle faim
    une douceur de lecture
    une séparation faite de vers fins
    riche dans toute son écriture…

    La plume de Bruno

  2. Trémière 4 ans Il y a

    joli soir Gabrielle,

    oui, quand on part, on laisse toujours quelque chose de soi.

    pourtant, il faut partir.

    joli poème empreint de nostalgie : j’aime beaucoup

    Bien amicalement

    Rose

    • Auteur
      Gabrielle 4 ans Il y a

      merci Rose d’être venu lire ma page et me laisser une trace de ton passage

      bonne soirée enchantée

      @micalement
      Gabrielle

  3. Trémière 4 ans Il y a

    + vote ****

    sourire !

    Bonne soirée Gabrielle !

  4. Hamilcar01 4 ans Il y a

    Il reste, là, tout au fond du coeur…
    Un peu de ce pays qui nous a vu grandir
    Comme le noyau de cet avenir
    Auquel se rattachent tous les autres acteurs.

    Comme on dit : partir c’est mourir un peu…

    Hamicalement

    • Auteur
      Gabrielle 4 ans Il y a

      partir c’est effectivement mourir un peu surtout quand on quitte un homme que l’on a aimé et qu’il n’était pas disponible
      s’est ainsi il faut passer à autre chose

      @micalement

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

felis sem, sed pulvinar Donec vel, luctus

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?