A Montmartre

Par cette journée ensoleillée, à Paris au 18e,

Un quartier connu de tous, aux pelouses magiquement douces.

Des canons auparavant, retirés aux Parisiens,

Menant malgré la haine, une longue vie de bohémiens.

 

Un changement à l’état pur dont on ne se rappelle rien,

De son genre un peu baroque , une façade d’un style ancien,

Provoquant d’envergure mélancolie aux citoyens,

 

Les touristes uns par uns montent les marches abimées,

Par les pieds dégourdis des passants souvent pressés,

Endommagé et Montmartre tristesse s’en accaparer…

 

De la butte du sommet, aux vitraux approfondis,

Les passants ne passerait pas sans jamais être ébahit,

Et quand l’un d’entre eux souhaite donc allumer une bougie,

Par la beauté de cet endroit il se découvre reconverti,

 

Un silence éloquant résonne dans la Basilique,

Comme une sorte de bonté plane dans l’air atmosphérique,

C’est normal à Montmartre, tout le monde se doit d’être Angélique.

 

Un peu comme au bon vieux temps, cet endroit nous laisse perplexe,

Mais pourtant à Montmartre tout n’est pas aussi complexe…

 

M.K

  • Vues2247
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. Auteur
    Plumes-inspirés 4 ans Il y a

    N’hésitez pas à laisser un commentaire ;p

    Y.B

  2. Ymir 4 ans Il y a

    Très beau poème, j’adore 😀

  3. Perceval 4 ans Il y a

    C’est vrai que Montmartre est un lieu vraiment spécial !
    Un lieu Magique ou le profane côtoie le sacré, le religieux !
    Très joli texte !!
    Amitiés
    Perceval

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Praesent nunc consequat. ut quis, commodo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?