A l’obscurité du jour

L’hiver est sorti de sa tombe
garni d’une froide encolure,
c’est à toi ma douce colombe
que je pense, je te l’assure

Je te couvre, tout en silence
et t’enveloppe de mes mots,
je t’offre ma bienveillance
afin qu’elle te tienne chaud

L’hiver a fait taire les oiseaux
mais ceux qui logent dans le coeur,
ce nid douillet où tout est beau,
s’abreuvent aux sources du bonheur

Les sentiments, sont un opus
que jouent les notes du pianiste,
ainsi, la plume et son hiatus
font que nos lèvres hédonistes

se rapprochent sans se goûter,
victimes d’un sortilège
où même la raison perd pied
et se noie sous un florilège

d’amour que l’instant gouverne,
sans jamais jurer pour toujours.
Bientôt la nuit sera terne
et à l’obscurité du jour

Je te prendrai la main…

© M-Wolff
le 21/11/2018

  • Vues1975
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Intimeane 2 ans Il y a

    Bonjour M-Wolff

    Je découvre votre écrit dans la froidure du petit matin.
    L’hiver s’installe assurément mais une chaleur vitale transpire de vos mots.
    Il faut plus que jamais des mots doux pour réchauffer les mois d’hiver .
    C’est très beau.
    Une belle journée à vous.

    Intimeane

  2. Auteur
    M Wolff 2 ans Il y a

    Bonjour intimeane,

    L’hiver est bien présent cette fois (en plus de la pluie) c’est bien au chaud que l’inspiration bourgeonne à la pointe de la plume. Merci de m’avoir lu et pour ce commentaire qui réchauffe le cœur…

    Belle journée à vous
    Amicale pensée
    M-Wolff

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Sed tempus elit. ultricies vel, Aliquam

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?